La Fondation contre le cancer demande plus de subsides publics pour la recherche

Chaque année, plus de 68.000 personnes sont touchées par le cancer en Belgique. A l'occasion de la journée mondiale consacrée à cette maladie, la Fondation contre le cancer a allumé des bougies et fait entendre des témoignages lundi devant le parlement fédéral à Bruxelles. L'organisation demande plus de subsides publics en faveur de la recherche en cancérologie.

"A l'heure actuelle, la Fondation soutient 185 équipes de recherche qui se partagent un montant total de plus de 57 millions d'euros sur plusieurs années (maximum 4 ans). A la Fondation, 2018 a été une année exceptionnelle: en 30 ans de financement de la recherche scientifique, jamais un montant aussi élev&e acute; n'avait été alloué aux chercheurs", applaudit-elle dans un communiqué.

Tous ces moyens financiers viennent uniquement de dons versés par des citoyens et quelques sponsors. "C'est fantastique, mais cela ne suffit pas", interpelle la fondation d'utilité publique.

"Cette volonté d'augmenter les aides financières à la recherche devrait aussi être une priorité pour les pouvoirs publics. Nos gouvernants respecteront-ils l'engagement qu'ils ont pris d'y investir 3% du PIB?"

La Fondation contre le cancer rappelle son memorandum adressé aux partis politiques à l'approche des élections. Ce document comprend six recommandations: accroître le financement de la recherche en cancérologie, avancer dans la reconnaissance de centres de référence pour traiter les différents cancers, faire de l'onco-revalidation ainsi que de l'onco-esthétique des critères pour être reconnu comme un centre de référence, intensifier la lutte contre le tabac et mener une politique de prévention contre l'exposition aux UV.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.