Un kit gratuit disponible en pharmacie pour le dépistage du cancer colorectal

Le cancer colorectal - ou du gros intestin - concerne 8.700 personnes en plus chaque année, faisant de cette maladie l'un des cancers les plus fréquents en Belgique. S'il est détecté à un stade précoce, il peut être guérit dans 95% des cas. Le problème est qu'en région bruxelloise, seuls 10% de la population-cible, les 50-74 ans, se fait dépister. D'où l'idée des autorités compétentes d'améliorer le dispositif de dépistage, notamment via un kit gratuit qui sera disponible en pharmacie dès ce mois-ci sur invitation.

Il s'agit d'un projet-pilote qui, outre les parties prenantes que sont la Cocof, la Cocom et la communauté flamande, impliquera en première ligne les pharmaciens et Brumammo, laquelle dispose déjà d'un savoir-faire en matière de dépistage du cancer du sein.

L'objectif est d'arriver d'ici trois ans à un taux de dépistage de 25% et de diminuer ainsi de 15% à 20% les chiffres de mortalité liée à ce type de cancer (3.000 décès chaque année actuellement).

«Concrètement, les Bruxellois âgés de 50 à 74 ans recevront une lettre d'invitation pour se rendre en pharmacie chercher leur test, lequel est à réaliser chez soi», explique le docteur Jean-Benoît Burion de l'asbl Brumammo. «Un fois fait, l'échantillon est envoyé en analyse et le patient sera tenu au courant dans les deux semaines du résultat de celui-ci.»

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Françoise GODFROID

    24 octobre 2018

    Encore un depistage qui va lobber le MG! Et on voudrait que la profession de MG soit attractive pour les jeunes??
    Françoise Godfroid