L'immunothérapie également prometteuse contre le cancer du côlon, selon une étude

L'immunothérapie, qui a déjà fait ses preuves dans le traitement de plusieurs pathologies, se révèle également prometteuse contre le cancer colorectal métastasé, ressort-il d'essais cliniques menés conjointement par l'UZ Brussel (VUB), l'Institut Jules Bordet (ULB) et l'UZ Leuven (KUL). Un an après le début d'un tel traitement, la tumeur avait reculé chez plus de 80% des patients tandis que chez 77% d'entre eux, la maladie était contrôlée. L'étude, intitulée "ChechMate-142", a été présentée récemment lors du congrès "European Society for Medical Oncology" à Munich (Allemagne).

Dans cette étude, les chercheurs ont observé l'impact de l'immunothérapie - qui consiste à activer le système immunitaire du patient pour combattre sa maladie - chez des patients atteints d'un cancer du colon métastatique avec instabilité microsatellitaire (MSI). Plus de 10% des patients souffrant d'un cancer colorectal présentent une MSI, soit une caractéristique moléculaire particulière, souvent associée à des prédispositions au cancer.

Pour l'un des chercheurs de l'étude, le professeur Bart Neyns, également chef de clinique d'Oncologie médicale à l'UZ Brussel, les résultats de ces essais cliniques constituent un signal plein d'espoir pour les patients confrontés à ce type de cancer. 

«Un des patients qui a été traité dans le cadre de cette étude est un jeune homme qui, après une disparition complète de ses métastases a arrêté le traitement sans récidive de la maladie. Cela fait plus de deux ans maintenant. Il est même devenu papa récemment», raconte-t-il. 

Vu les résultats encourageants, le professeur insiste pour que le personnel médical se concentre davantage sur les caractéristiques moléculaires des patients lors du diagnostic. Celles-ci «peuvent être déterminantes pour le fonctionnement (ou non) de certains traitements, comme l'immunothérapie dans le cas de l'ISM dans le cancer colorectal». Un tel dépistage est également important dans d'autres types de cancers comme les cancers de l'utérus, de l'œsophage, de l'estomac et de la vessie.

En Belgique, le cancer colorectal est le troisième cancer le plus fréquent chez les hommes et le deuxième chez les femmes. Il est plus souvent observé chez l'homme que chez la femme et touche surtout des personnes de 65 ans et plus.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.