OncoKDM : une plateforme web innovante pour une médecine encore plus précise

Leader européen en médecine de précision dans le cancer la société belge OncoDNA, bénéficie aujourd’hui d'une plateforme web avec 14.000 personnes où le patient et l'oncologue peuvent communiquer et partager en toute sécurité.

En Wallonie, le Biopark Charleroi Brussels South abrite de nombreuses pépites dans le domaine des biotechnologie et aussi de l'E-Health d’aujourd’hui ou de demain.

Fondée en 2012, la société OncoDNA  grandit de mois en mois.  Sa principale activité est d'analyser la carte génétique d'une tumeur afin de conseiller à l'oncologue le traitement le plus adapté. Une personnalisation des soins indispensable pour améliorer les chances de survie ou de guérison : «  Pour 90% de nos dossiers, il s'agit de cancers de tumeurs solides. Les oncologues peuvent alors dialoguer avec leur patient mais aussi avec d'autres oncologues pour donner toutes les chances à leur patient »explique Jean-Pol Detiffe CEO d' OncoDNA.  

L'une des dernières évolutions a été la mise sur pied  de sa plateforme web OncoKDM, (KDM signifie Knowlegde Driven Medicine) sous forme d'une application à la demande ( SaaS )  qui permet d'agréger les données rentrées par les oncologues et de les analyser avec des outils experts mis à la disposition des praticiens par OncoDNA.

Il s'agit d'une plateforme hautement sécurisée parce qu'elle donne accès à des données générées par les centres de lutte contre le cancer au niveau mondial.

Étant donné que les oncologues la nourrissent en permanence, elle est en constante évolution  : « Notre enjeu est de migrer vers le mobile. Avec cette une plateforme qui rassemble 14000 personnes, nous avons un lieu où le patient et l'oncologue peuvent partager. Nous avons dans notre base de donnée de nombreux oncologues qui ont entre 35-45 ans et qui sont intéressés par notre développement  » ajoute Jean-Pol Detiffe.  

Au quotidien, la société, basée à deux pas de l'aéroport Charleroi Brussels South reçoit les échantillons de tumeur ou de sang. L'ADN est analysé et puis l'oncologue reçoit un rapport. « Nous employons 65 personnes. Le staff a principalement un profil informatique et bio informatisé. Nous avons aussi 8 personnes en Espagne. »

Il faut dire qu'actuellement, si l'emploi est en Belgique, se sont surtout les autres pays qui en profitent : « 90% de nos patients se trouvent en dehors de la Belgique. On vient de réaliser une percée très intéressante au Royaume Uni maintenant qu'un accord de remboursement a été trouvé avec des assureurs anglais. En Israël, en Malaisie et en Afrique du Sud, on rencontre aussi des assureurs actuellement. » En Belgique, les discussions se poursuivent aussi avec les mutuelles et les assurances. 

Le prix d'un séquençage du génome tumoral  est facturé entre 1.000 et 3.000 euros. À l'heure actuelle, OncoDNA possède des clients dans plus de 50 pays, jusqu'au Brésil…

> Présentation de la société OncoDNA (video)

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.