Chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale et cancer de l’ovaire

En comparaison avec la chirurgie seule, l’association de la chimiothérapie hyperthermique intrapéritonéale à la chirurgie cytoréductrice permet de prolonger la survie sans récidive et la survie globale chez les femmes atteintes d’un carcinome épithélial de l’ovaire de stade III....

Vous souhaitez continuer à lire cet article ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.