Administration ambulatoire de talc 
par cathéter à demeure en cas 
d’épanchement pleural malin

Chez les patients sans limitation substantielle de l’expansion pulmonaire, l’administration de talc par le biais d’un cathéter à demeure pour traiter un épanchement pleural malin augmente les chances de pleurodèse après 35 jours, en comparaison avec la seule pose d’un cathéter....

Vous souhaitez continuer à lire cet article ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.