CHR de Namur : future antenne de Bordet ?

Samedi dernier, le CHR Sambre et Meuse organisait une matinée scientifique suivie d’une visite des nouveaux locaux de son Unité multidisciplinaire de cancérologie. Le Dr Guy Vandermoten, médecin-directeur, y a insisté sur l’importance de la multidisciplinarité ainsi que sur l’adossement de cette Unité à l’Institut Jules Bordet.

« Ces dernières années, les progrès de l’imagerie et les apports entre autres de la biologie moléculaire ont rendu indispensable une expertise très pointue. C’est dans ce contexte qu’en 2015, nous avons commencé un important projet oncologique institutionnel qui a nécessité une réorganisation médicale transversale afin que l’ensemble des intervenants, qu’ils soient médicaux ou paramédicaux, se retrouvent ensemble dans un seul lieu autour du patient. D’où la création d'une unité multidisciplinaire de cancérologie », déclare le Dr Vandermoten.

Et de mettre l’accent sur l’aspect qualitatif des soins : « Nous ne cherchons pas à tout prix la quantité mais nous cherchons surtout la qualité. Nous voulons donner des soins de qualité dans toutes les dimensions, qu’elles soient techniques mais aussi et surtout humaines. Nous voulons une prise en charge sur mesure, et pas du ‘prêt-à-porter’ ».

Déjà des COM en collaboration avec Bordet

« Vu nos ambitions qualitatives, nous nous sommes tournés vers l’Institut Bordet, centre universitaire de réputation nationale et même mondiale, pour nous apporter l’expertise pointue dont il dispose pour pouvoir donner à nos patients les traitements les plus complexes et les plus innovants », affirme le médecin-directeur du CHR.

A terme, l’institution souhaite importer le mode de travail de Bordet sur son site au travers, par exemple, de l’utilisation de leurs référentiels oncologiques et espère un jour pouvoir offrir aux patients namurois une véritable « antenne » de l’Institut Bordet.

En attendant, aujourd’hui, les COM de sénologie et de gastro-entérologie se réalisent déjà en collaboration étroite avec l’Institut Bordet. La voie de collaboration est donc bien en train se tracer.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.