Maggie De Block suspend son arrêté polémique sur le dépistage du cancer du sein

Quinze jours à peine après la publication de l'arrêté sur le dépistage du cancer du sein, après un cri d'alarme lancé par le Dr Carine van de merck dans nos colonnes la semaine dernière, et de nombreuses voix politiques qui se sont levées aujourd'hui, la ministre De Block annonce ce soir la suspension de cet arrêté qui devait entrer en vigueur ce 1er avril.

"Avec cet arrêté royal, nous voulions augmenter la qualité et la participation au dépistage. Nous constatons toutefois qu'il y a eu un vent de panique au sujet de cette mesure, et que les femmes ont été complètement mal informées. Parce qu'un débat serein est impossible dans une telle atmosphère, nous mettons la mesure en suspens", a indiqué lundi soir la ministre dans un communiqué.

Plus tôt dans la journée, le MR, qui siège avec l'Open Vld au gouvernement fédéral, s'était désolidarisé de la décision, demandant à la ministre De Block de la revoir.

L'arrêté royal en question excluait notamment du remboursement les patientes entre 40 et 45 ans, supprimait le remboursement de l'échographie et supprimait aux gynécologues la possibilité d'encore réaliser le suivi annuel de leurs patientes à haut risque. Patientes, gynécos et radiologues sont donc soulagés ce soir!

Lire aussi : 

Le MR demande à De Block de revoir son arrêté sur le dépistage du cancer du sein

Nouvelle nomenclature mammos : radiologues et gynécos vers le Conseil d’Etat

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.