Pourquoi la chirurgie micrographique mérite-t-elle d’être envisagée dans le mélanome in situ?

Actuality
Dr. Philippe Mauclet

Parce qu’elle conduit à des résultats comparables à ceux de l’excision locale large, en termes de récidives et de survie.   

Comparaison entre le blinatumomab et la chimiothérapie dans la LAL avancée

Actuality
Heidi Van de Keere

Par rapport à la chimiothérapie seule, le traitement par blinatumomab permet d’allonger significativement la survie totale chez des adultes atteints d’une leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) à précurseurs B récidivante ou réfractaire. Telle est la conclusion tirée par Hagop Kantarjian et al. dans un article paru dans le New England Journal of Medicine.

Innocuité et efficacité du fruquintinib après traitement de 2e intention

Congres
Heidi Van de Keere

Jin Li a présenté les résultats de l’étude FRESCO et en a profité pour rappeler que le cancer colorectal demeure un problème courant, avec 1,36 million de nouveaux cas diagnostiqués et plus de 694.000 décès recensés chaque année dans le monde.

Rôle de la SIRT pour les patients avec métastases hépatiques d’un cancer du côlon

Congres
Heidi Van de Keere

Ricky Sharma a évoqué l’utilisation de la radiothérapie interne sélective (SIRT pour Selective Internal Radiation Therapy) à l’aide de microsphères marquées à l’yttrium-90 pour les patients souffrant d’un cancer colorectal qui présentent des métastases hépatiques.

SUNSHINE: le rôle de la vitamine D dans le cancer du côlon métastasé

Congres
Heidi Van de Keere

Kimmie Ng a indiqué que la vitamine D possède des propriétés antinéoplasiques et que son récepteur est exprimé par les cellules du cancer colorectal. La vitamine D a également fait preuve d’une activité antiproliférative dans des modèles murins de carcinome colorectal. En outre, des études observationnelles prospectives réalisées sur des patients présentant des métastases ont établi un lien entre une élévation des valeurs plasmatiques de 25-hydroxy-vitamine D et un prolongement de la PFS et de l’OS. Toutefois, l’incertitude plane toujours sur le rôle des compléments de vitamine D dans le traitement du carcinome colorectal métastasé.

L’association du vémurafénib à l’irinotécan/au cétuximab est-elle utile en cas de cancer colorectal à BRAF muté métastasé?

Congres
Heidi Van de Keere

Scott Kopetz a indiqué que 7% des patients souffrant d’un cancer colorectal métastasé sont porteurs de mutations BRAFV600E. Il a également précisé que ces mutations sont associées à une biologie agressive, à une survie de courte durée et à une mauvaise réponse à la chimiothérapie traditionnelle.